Romuald TV

Le blog du Réveil Collectif

De l'Eveil Spirituel et du Ré-veil Personnel

Devenez la Meilleure Version de Vous-Même

Samadhi l'Illusion du Soi


La plupart d’entre nous vivons plongés dans notre vie quotidienne, avec peu de considération pour qui nous sommes, pourquoi nous sommes ici, ou où nous allons.

Samadhi est un ancien mot sanscrit, pour lequel il n’y a pas d’équivalent.

C’était un défi fondamental de réaliser un film sur le Samadhi. Le Samadhi révèle quelque chose qui ne peut être retranscrit au niveau du mental. Ce film est simplement la manifestation extérieure de mon propre voyage intérieur.

L’intention n’est pas de vous apprendre ce qu’est le samadhi ou de transmettre des informations à votre intellect, mais de vous inspirer à découvrir directement votre vraie nature.

CLIQUEZ SUR L'IMAGE DE VOTRE CHOIX DE CETTE PAGE ET DECOUVREZ UN MERVEILLEUX LIVRE AUDIO GRATUIT

SUR LE SAMADHI

Le Samadhi est pertinent maintenant, plus que jamais.

Nous sommes dans un temps de l’histoire où nous n’avons pas seulement oublié le samadhi, mais nous avons oublié ce que nous avons oublié.

Cet oubli, c’est la Maya, l’illusion du soi.

La plupart d’entre nous vivons plongés dans notre vie quotidienne, avec peu de considération pour qui nous sommes, pourquoi nous sommes ici, ou où nous allons. La plupart d’entre nous n’avons jamais réalisé le vrai Soi, l’âme ou ce que Bouddha a appelé annata – ce qui est au-delà du nom et de la forme, au-delà du penser.

En conséquence, nous croyons que nous sommes ces corps limités.

Nous vivons dans la peur, conscients ou inconscients, que cette structure personnelle limitée à laquelle nous nous sommes identifiés, mourra.

Dans le monde d’aujourd’hui, la grande majorité des gens qui se sont engagés dans des pratiques religieuses ou spirituelles, telles que le yoga, les prières, la méditation, la psalmodie ou toute autre sorte de rituels, pratiquent des techniques qui sont conditionnées.

Ce qui signifie qu’elles ne sont qu’une partie de la construction de l’ego. La recherche et l’activité n’est pas le problème.

Penser que vous avez trouvé la réponse dans certaines formes extérieures est le problème. La spiritualité, dans sa forme la plus commune, est nullement différente de la pensée pathologique qui se déploie partout.

C’est une agitation supplémentaire de l’esprit. C’est davantage un FAIRE humain, par opposition à ÊTRE humain.

L’ego veut plus d’argent, plus de puissance, plus d’amour, plus de tout.

Il y a une infinité de niveaux de mémoire ou d’esprit, de spirales à l’intérieur de spirales.

Lorsque votre conscience s’identifie avec ce mental ou cette construction de l’ego, il vous lie à un conditionnement social, que vous pourriez appeler la matrice. Il y a des aspects de l’ego dont nous pouvons être conscients, mais c’est l’inconscient, le câblage archaïque, les peurs existentielles primaires, qui en réalité conduisent toute la machine.

La personne que l’on devient, c’est un masque porté sur la conscience.

Le Samadhi, c’est se réveiller du rêve de votre personnage dans le jeu de la vie. Après que Platon eût écrit la République, l’humanité continue toujours à chercher la sortie de la caverne. En fait, nous sommes peut-être plus pétrifiés par des illusions que jamais. Platon fait décrire par Socrate un groupe de personnes qui vivaient enchaînés dans une caverne toute leur vie, face à un mur blanc. Tout ce qu’ils ne voyaient c’était des ombres projetées sur le mur par les choses qui passent devant un feu qui étaient derrière eux.

Mais il y a un autre monde qui est au-delà en pensant. Au-delà du mental dualiste.

Êtes-vous prêt à quitter la grotte, à quitter tout ce que vous avez connu pour découvrir la vérité de qui vous êtes?

Ce spectacle de marionnettes devient leur monde.

Pour faire l’expérience du Samadhi, il est nécessaire de détourner l’attention de l’ombre, loin de la pensée, vers la lumière. Quand une personne est habituée uniquement à l’obscurité puis ils doivent progressivement se réhabituer à la lumière. Comme une acclimatation à tout nouveau paradigme, ça demande du temps et des efforts, et une volonté d’explorer le nouveau, aussi bien que de se débarrasser de l’ancien.

Le Samadhi c’est se réveiller du rêve du soi séparé ou la construction égoïque. Le Samadhi est l’éveil à l’identification avec la prison que j’appelle moi.

Vous ne pouvez jamais être réellement libre, parce que partout où vous allez votre prison est là. S’éveiller n’est pas de se débarrasser du mental ou de la matrice, au contraire; lorsque vous n’êtes pas identifié avec elle, alors vous pouvez vivre le jeu de la vie plus pleinement, en appréciant le spectacle tel qu’il est, sans désir ou peur.

CLIQUEZ SUR L'IMAGE DE VOTRE CHOIX DE CETTE PAGE ET DECOUVREZ UN MERVEILLEUX LIVRE AUDIO GRATUIT

SUR LE SAMADHI

Moins de souffrance ne signifie pas que la vie est douleur. Le Samadhi est au-delà de la dualité de douleur et du plaisir. Ce qui signifie moins de mental, moins de soi qui crée une résistance à quoi que ce soit qui se produit et que la résistance est ce qui crée la souffrance.

L’illumination est la fusion de la primordiale spirale, le monde manifesté en constante évolution ou lotus dans lequel se déploie, avec votre être intemporel. Votre câblage interne se développe telle une constante fleur qui s’épanouit continuellement alors que vous vous désidentifiez avec le soi, devenant un pont vivant entre le monde du temps et du sans-temps.

Le simple fait de réaliser le Soi immanent est seulement le début de notre chemin.

Comme dans le film Matrix, nous pourrions tous être appâté avec un programme élaboré qui nous nourrit d’un monde de rêve illusoire. Dans le film, les humains ont vécu leur vie dans la matrice, alors que sur un autre niveau, ils étaient simplement des batteries, alimentant de leur force vitale les machines qui utilisaient leur énergie pour leur propre ordre du jour.

Les gens veulent toujours blâmer quelque chose en dehors d’eux-mêmes pour l’état du monde ou pour leur propre malheur. Que ce soit une personne, un groupe particulier ou un pays, une religion ou toute sorte de contrôle Illuminati comme le démon de Descartes, ou les machines sensibles dans Matrice.

Nous ne pouvons jamais gagner la lutte extérieure, parce qu’elle est seulement un reflet de notre monde intérieur. La blague cosmique, l’absurdité de la situation deviendra clair lorsqu’il y a un échec total du soi égoïque pour se réaliser à travers ses activités futiles.

Dans le Zen il y a un dicton «Avant l’illumination couper du bois, porter de l’eau. Après l’illumination couper du bois, porter de l’eau “.

Avant l’illumination, il faut rouler la boule en haut de la colline, après l’illumination il faut aussi rouler la boule au sommet de la colline.

Qu’est ce qui a changé? La résistance intérieure à ce qui est. La lutte a été abandonnée, ou plutôt celui qui lutte a réalisé d’être illusoire.

La volonté individuelle ou le mental individuel et la volonté divine, ou esprit supérieur, sont alignés.

Le Samadhi est d’abandonner ultimement toute résistance intérieure – pour tous les phénomènes changeants, sans exception.

Celui qui est capable de réaliser la paix intérieure, quelle que soient les circonstances, a atteint le véritable Samadhi.

Tout comme la lumière ne peut exister sans l’obscurité, et le haut ne peut pas exister sans le bas. Le monde semble vouloir la lumière sans l’obscurité, la plénitude sans le vide, le bonheur sans la tristesse. Plus le mental est impliqué, plus le monde devient fragmenté.

Le Neter originel, ou le principe divin de cette sagesse était connu en tant que Thoth ou Tehuti.

Souvent dépeint comme un scribe à la tête d’un oiseau ou d’Ibis, et représentait l’origine

de toute connaissance et de la sagesse.

Thoth pourrait être décrit comme le principe cosmique du penser ou de la pensée.

Thot nous a donné le langage, les concepts, l’écriture, les mathématiques, et tous les arts et manifestations

de l’esprit.

Seuls ceux qui avaient suivi une formation spéciale étaient autorisés à accéder à la connaissance sacrée de Thoth.

Le livre de Thoth n’est pas un livre physique, mais c’est la sagesse du royaume akashique ou éthérique.

La légende raconte que la connaissance de Thoth était profondément cachée dans un endroit secret au sein de chaque être humain, et était protégée par un serpent d’or.

Le mythe archétypal du serpent ou du dragon gardant un trésor c’est ce qui imprègne de nombreuses cultures et est appelé par des noms tels que kundalini shakti, chi, saint l’esprit et l’énergie intérieure.

Le serpent d’or est la construction égotique qui est noué dans les énergies intérieures et tant qu’il n’est pas maîtrisé et surmonté, l’âme ne sera jamais en mesure d’atteindre la vraie sagesse.

Il a été dit que le livre de Thoth n’a rien apporté d’autre que de la souffrance à toute personne qui le lit, même s’ils trouvaient les secrets des dieux mêmes et tout ce qui est caché dans les étoiles.

Ce qu’il faut comprendre c’est que le livre a apporté la souffrance à toute personne qui l’a lu, à tout ego qui a essayé de le contrôler.

CLIQUEZ SUR L'IMAGE DE VOTRE CHOIX DE CETTE PAGE ET DECOUVREZ UN MERVEILLEUX LIVRE AUDIO GRATUIT

SUR LE SAMADHI

Dans la tradition égyptienne la conscience éveillée était représentée par Osiris. Sans cette conscience éveillée, toute connaissance ou compréhension obtenue par le soi limité serait dangereuse, coupée de la sagesse supérieure.

L’œil d’Horus devait être ouvert.

Le sens ésotérique que nous trouvons ici semblable à l’histoire plus familière de “la chute” dans le jardin d’Eden. Le livre de Thoth fait un parallèle au livre de la connaissance du bien et du mal dont Adam et Eve ont été tentés de manger le fruit.

L’humanité a bien sûr déjà mangé le fruit interdit, a déjà ouvert le livre de Thoth, et a été chassée du jardin. Le serpent est une métaphore de la spirale primordiale qui part du microcosme au macrocosme.

Aujourd’hui, le serpent vit en tant que vous. C’est l’esprit égotique exprimé en tant que monde manifeste.

Un événement qui peut apparaître apocalyptique à une personne, pourrait être considérée comme une bénédiction pour une autre.

Donc, ce qui devient évident c’est que les circonstances extérieures ne doivent pas influer sur votre monde intérieur d’une manière particulière.

Votre expérience de la vie n’est pas subordonnée aux phénomènes changeants. Une analogie peut être faite avec le cube de Metatron.

Metatron est mentionné dans divers textes anciens chrétiens, islamiques et juifs, et c’est l’archétypal en rapport avec Thoth le Neter égyptien, ainsi qu’Hermès Trismégiste de la Grèce.

Metatron est intimement liée au tétragramme.